#barbie#resto le montfleury#cannes#Carmen une dame en noir en or#a découvrirPhotos : el etermauta – août 2014 / Titre : Bien installée au bar de ce café – restaurant

Aujourd’hui, Barbie est repartie sur les routes du goût. Voyage culinaire au coeur de l’un des quartiers de la Ville de Cannes, dans un lieu insoupçonné qui mérite ses lettres de noblesse de la gastronomie française. Découverte d’un bar-restaurant à deux pas de la Croisette, au coeur du quartier, celui de la République, à l’angle de l’avenue Montfleury et de la rue de Metz. Inutile de réserver, c’est impossible. Alors si d’aventure vos pas vous mènent dans ce quartier de la ville et que ce restaurant vous tente (et je vous le conseille) mais que le jour où vous vous y rendez il n’y a pas de place, réessayez c’est gargantuesque et divin. Le jeu en vaut la chandelle comme on dit. Pas de réservation possible donc, il faut y aller et tenter sa chance (la probabilité de trouver une place surtout si vous êtes peu nombreux est bien supérieure que celle pour gagner au loto). Le nombre de couverts est limité et il n’y a qu’un seul service. Il est ouvert tous le jours sauf le samedi. D’ailleurs, il n’est ouvert que les midis. A midi pile même ! A midi, la porte s’ouvre et pas avant : midi c’est midi !

En ce dimanche, Barbie a préférée quitter les strass et les paillettes de la cité du cinéma pour partir à la découverte de la bonne bouffe française, sans aucun chichi. Le goût le seul. Le cadre à un je ne sais quoi de désuet. D’ailleurs, le sol est resté tel quel depuis bien des années, avec ses motifs année 60 au sol, ses tomettes rouges, son bar en formica des années 50. Il est aussi très sobre comme restaurant, pas de déco spécifique ni thématique, pas d’objets clinquants ni branchés … ici on vient pour la cuisine. Et c’est là l’essentiel. On y vient aussi pour l’ambiance qu’il s’y dégage.

photo (1)

photo (3)

L’heure de l’ouverture a sonnée. Il est midi pile (bon à ma montre il est 12h02 mais c’est l’horloge de Carmen qui fait foi). Les habitués de longue date prennent place et s’installent dans un premier temps. Carmen vous accueille et vous place. C’est à votre tour de prendre place dans la salle à manger. La musique n’est pas nécessaire pour mettre de l’ambiance. L’atmosphère est agréable et il baigne dans l’air une bonne ambiance. Pas besoin d’artifices, la convivialité, le bien-être règnent dans ce restaurant. D’ailleurs, ne soyez pas surpris si avant de rentrer un inconnu vous serre la main. C’est à la bonne franquette. Vous entrez dans un restaurant familial où tout le monde semble être de la même famille. D’ailleurs, il n’est pas rare si vous êtes seul ou à deux de vous installer à la même table qu’une autre personne.

Ce restaurant tourne le dos aux restaurants conceptuels, créatifs, designs, …. Ce qui importe quand vous franchissez le seuil de l’entrée, c’est de découvrir ce petit restaurant aux allures de cuisine de grand-mère. Des plats préparés le jour même en quantité limités et aux proportions gargantuesques. Ici la quantité rime avec qualité avec des plats faits maison et frais. La carte change tous les jours et pour seulement 12 euros, il y avait une entrée, un plat et un dessert. Au menu de ce dimanche : en entrée au choix – saumon froid et melon – tête de veau ravigotte – tarte à la tomate, en plat au choix – lapin chasseur – escalope de veau – pavé de boeuf grillé sauce aux poivres accompagné au choix de pomme frites ou de tagliatelles u fromage, en dessert au choix – fromage – fruit de saison – pâtisserie (en l’occurrence une tarte tropézienne) ou glace.

Les plats sont copieux, délicieux, subtils en bouche, très bien cuisinés. Le saumon accompagné de sa mayonnaise maison, le pavé de boeuf ont fondus littéralement en bouche. Les frites, croustillantes étaient faites à partir de vrais pomme de terre et n’avaient pas le goût ni le parfum de l’huile. L’escalope de veau se mangeait avec délectation. Des plats fins en somme. Rien à redire.

photo

photo 1 (2)

photo 2

photo 5

photo 5 (2)

photo 4

photo 1 (1)

photo (5)

Voilà une adresse comme Barbie les aime, où savourer des plats de la cuisine française est possible à l’image des plats mitonnés le dimanche chez nos grand-mères. Elle en est ressorti le baume au coeur, l’esprit joyeux, de bonne humeur, l’estomac bien rempli et les papilles émoustillées. La maîtresse des lieux, Carmen, est adorable et, en ce dimanche elle fut épaulée, secondée par deux serveurs improvisés (??) parmi les habitués.

Vous aimerez aussi la simplicité du lieu, le rapport qualité/prix, une cuisine raffinée et somptueuse, la sympathie des habitués, de Carmen (la maîtresse de maison), l’ambiance conviviale et amicale qui vous met tout de suite à l’aise. D’ailleurs, vous prendrez le temps de profiter de votre pause méridienne et l’attente entre les mets est la bienvenue. Vous en profiterez pour digérer et passer un excellent moment entre amis ou en famille. Comptez environ 2h30 pour le repas complet.

10665498_752582168131785_418824426_n

2 COMMENTS

    • Holà Ale
      Que lindo de leer que te vas a phoner al frances … Que lastima que seas muy lejos. Hay tantos y varios lugares que valen la pena por aqui. Hasta prontito. Besos

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here