Un hochet en osier Merci francoise constant

 Photos : el eternauta – Mouans-Sartoux – Les Jardins du Musée International de la Parfumerie – samedi 24mai 2014 (merci à Françoise constant pour ce cliché)

Grâce à Françoise, Barbie à pu découvrir une technique de création d’objets du quotidien : la vannerie en osier. Non pas que cette technique soit récente mais tout simplement qu’elle est oubliée et que les occasions sont rares de la découvrir. Une tradition qui se perpétue difficilement. De nos jours la vannerie se raréfie en raison du manque de mécanisation, de la lenteur d’exécution de certaines pièces et ce, parce que notre monde est fait de plastique et qu’il vit à 100 à l’heure. Et pourtant, nos ancêtres y avaient énormément recours. Certaines pièces découvertes en Egypte datent même de plus de 10 000 ans !!

Françoise Constant est une enfant du pays, vous la croiserez au détour d’un sentier à Séranon. Et pour effectuer un stage à la carte ou pour découvrir non loin de chez vous la vannerie, un contact : atelier.osier@free.fr

10311222_227209354155795_32891911_n

Le mot « vannerie » tient son origine du mot « van », qui au XIII° siècle désignait une grande corbeille plate utilisée pour secouer les grains et les séparer des éventuelles impuretés. Du Moyen Age au XVIIIème siècle, les villes, les confréries et es corporations accueillent les lieux où s’exercent la vannerie. Sous la Révolution, son essor est en déclin. On doit alors son salue aux compagnons. Par la suite, jusqu’à la veille de la première guerre mondiale, des centres de vanneries vont même jusqu’à se créer. Certains vanniers se regroupent alors. Les créations en osier sont envoyés dans les colonies Françaises et font aussi le tout du monde : en Europe et en Amérique du sud. Au début du XX° siècle, on compte environ 25 000 vanniers concentrés pour la majorité dans l’Aisne et les Ardennes. De nos jours, la majorité se trouvent en Touraine et en Haute-Marne. Le 17janvier, jour du patron Saint Antoine, on célèbre la vannerie et les quelques moins de 200 vanniers qui perpétuent encore cette technique ancestrale.

Capture d’écran 2014-05-26 à 19.29.01

Pour en savoir plus sur la vannerie un musée lui est consacré : http://www.musee-vannerie.fr

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here